Le secret pour réussir à ralentir ! et inversement ;-)

Cet article est ma première contribution à :

– ce 82ème festival « A la croisée des blogs » http://ceclair.fr/ralentir-pour-reussir-participez-au-82ieme-festival-a-la-croisee-des-blogs

– organisé par Alexandre du blog www.ceclair.fr

– et qui passe actuellement la main de son autre blog www.developpementPersonnel.org à Guillaume

 

Et en voilà le thème inspirant :

« Ralentir pour réussir »

Ca laisse juste une drôle d’impression, non ?

Alors, prenons les choses à l’envers … car il est bien question de cela !

 

Alors si au lieu de ralentir pour réussir, nous essayons plutôt d’accélérer pour échouer ?

Cette seconde formulation est à bien des égards désastreuse …

 

Et pourtant nous nous y essayons chaque jour :-)

shadok2

Ce fut mon cas, et çà l’est probablement encore un peu moins qu’hier et plus que demain, surtout depuis que j’ai un bilboquet  😉 !

 

Alors merci d’avoir       r    a     l    e    n    t   i       pour lire ce post :-)

 

Quelles sont les limites à ces formulations ? Ou à ses formulations ?

Assez formulations !

 

Si la notion de ralentir est à peu près claire pour tout le monde, la notion de réussir est tout aussi vaste que vague.

 

Car en effet, la notion de réussite dépend de ce que VOUS entendez par réussir.

 

Personnellement, c’est une question que je me pose encore…

Alors ne comptez pas sur moi pour vous donnez une  puisque votre propre définition ne dépend que de vous 😉 !

 

Pour y parvenir, nous essayons à raison ou à tort d’accélérer beaucoup de choses dans nos vies.

Certaines de nos taches, de nos activités, de notre travail, de notre temps personnel, de nos trajets, de nos discussions, de nos obligations…

 

En quelques mots, « Le temps passe. »

Je ne sais pas vous, mais moi, rien que cette phrase me génère un stress…

Qui tend à faire accélérer, non ?

 

Pour tout vous dire, je me presse à l’instant même où j’écris ces quelques mots ?

Pourquoi donc ?

 

J’en sais fichtre rien encore !

Vous ne savez même pas encore que je vous écris !

 

Je me cacherai derrière une excuse bidon du style que j’ai simplement hâte de voir ce que je vais pouvoir partager avec vous sur cette thématique au milieu d’expert en méditation, en concentration, en relations, et autre « gourous » du développement personnel.

Mais en fait il n’en n’est rien, j’ai tout simplement peur de  … (non c’est trop personnel 😉 )

 

Une chose est sûre, dans cette édition, la majorité des blogueurs que vous allez lire ont beaucoup à vous apporter et énormément à partager avec vous.

Peut être même, certains vont radicalement changer votre vie en bien !

Et je vous le souhaite sincèrement !

 

Maintenant, votre seule urgence …

C’est de ralentir !

Pour ne pas passer à coté !

 

Vous serez probablement tenté comme moi d’engloutir beaucoup de connaissance, de lire des posts de blog, de lire beaucoup de livres (des kilos parfois)  et même de visionner des centaines d’heures de vidéos à ce sujet …

 

Cela ne changera (presque) rien à moins que _________________________________

(le « ____ » c’est votre phrase à trous > imaginez-vous y écrire ce que vous voulez)

 

Pourquoi cette connaissance en développement personnel ne sera pas encore suffisante ?

ERREUR N° 1 : ne pas s’autoriser à ralentir

 

Rester dans la vitesse ou pire dans l’accélération parait souvent bien plus confortable ne serais ce que par habitude !

Or, l’est-elle vraiment ?

 

Il faut une sacrée dose de courage ou de folie pour changer quoi que ce soi* et encore plus dans nôtre environnement occidental productiviste et consumériste.

soi* : oui certaines phautes sont bien malicieuses à révéler 😉

 

Et puis cela fait peur de faire du développement personnel, cela veut forcément dire sortir de sa zone de confort, accepter une dose d’inconnue.

 

Bref, peu de gens s’accorde le temps de le lire ce genre de littérature, donc déjà BRAVO !

Mais si c’est facile à lire, ce n’est pas si facile à mettre en pratique !

Je vous laisse à cette réflexion shadok :

shadok-pomper-risque

 

ERREUR N°2 : ne pas s’autoriser à réussir

3 ingrédients sont probablement nécessaires pour réussir :

  1. y croire : si vous pensez avant de commencer que vous allez échouer, vous aurez raison, idem si vous vous espérez réussir ! Faites simplement votre choix en conscience.
  2. passer à l’action : car sans action aucun résultat.
  3. persévérer : l’erreur, l’échec fait parti du processus d’apprentissage (personne n’est né en sachant faire du vélo!)

action-perseverance-succes

 

Votre véritable premier pas est déjà fait…

 

Maintenant, même si vous saviez déjà tout cela, félicitez vous ! 

Car vous vous n’êtes pas reconnecté à ce savoir pour rien ou par hasard 😉

La prochaine pierre de votre développement personnel n’attend que vous

zone_de_confort-zone_de_magie

 

Maintenant, saurez vous ralentir pour réussir à la poser dans votre vie ?

 

Bon courage,

@+

Vincent

 

Post scriptum pour les curieuses et curieux…

 

Vous l’aurez compris, ce sujet me passionne, et si la curiosité vous en dit, je partage aussi sur plusieurs blogs de quoi mettre en oeuvre ces principes dans divers domaines, à savoir :

  • Comment en faire beaucoup plus avec vos mails avec beaucoup moins d’effort ? Pour devenir redoutablement efficace avec vos mails,  rendez vous sur http://outlookgpsfastoche.fr/

 

  • Comment motiver nos enfants à prendre ces petites habitudes qui les aideront à devenir grand ? (mettre la table, se brosser les dents, mettre son linge sale au panier …) Pour passer du mode dépendance à maman (ou papa) au mode appropriation des taches et responsabilité dès le plus jeune age : l’application pour tablette Todo4Kid et son site http://todo-4-kid.fr/ 

 

  • Et enfin, vous y êtes déjà, le blog http://video-inspirante.tv/ avec une sélection de vidéos insolites et inspirantes pour regarder les choses d’un oeil neuf 😉

 

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − = 1